MOI, VITTORIA A SCIOLLA

D’après La Vortement de Saverio La Ruina

Mise en Scène de Nadège Coste
Texte Saverio La Ruina
Traduction Federicca Martucci & Amandine Melan
Interprétation Christiane Rausch
Conception scénographique Joanie Rancier
Réalisation scénographique Hama Le Castor Production
Création lumière Emmanuel Nourdin

 

Vittoria a Sciolla, mère et grand-mère, rêve ou bien voit Jésus, un matin, vers quatre cinq heures alors qu’elle cueille des figues vertes… Est-ce un rêve ou
bien la réalité ? À chacun d’entre nous de choisir…

S’agit-il de sa conscience ou d’un acte divin ? Une chose est sûre, Jésus lui demande de partir, car elle n’a absolument pas sa place ici. Interloquée, Vitto lui demande pourquoi, étant donné qu’elle n’a commis aucun pêché durant toute sa vie. Jésus lui rappelle l’évènement chez la Fantôme et la femme ne trouve pas de réponse claire et précise.

Quant à savoir si elle a commis un pêché chez la Faiseuse d’Anges, Vittoria répond : c’est-à dire que… oui ... et non.

Alors, elle se met à lui raconter et à nous conter sa vie d’hier à aujourd’hui…

Le spectacle est un conte moderne, alliant poésie et humour autour d’une question éternellement complexe et surtout de la place de la femme au XXème siècle. Le dilemme moral est posé, pour mieux être évacué, laissant place au récit d’une vie de femme, caractéristique des sociétés patriarcales, et révélatrice, au-delà de ce type de contexte, de la place de la femme dans le monde.

En coproduction avec le Théâtre du Centaure et la Kulturfabrik.
En partenariat avec le CID Femmes de Luxembourg et le Planning Familial de Luxembourg.
Ce spectacle bénéficie du soutien financier du Fonds européen de développement régional, du Conseil Départemental de la Moselle, de l’Université de Lorraine & de l’Espace BMK/Théâtre du Saulcy.

Voir la version en ligne du cd-rom